L'abécédaire de la retraite

Assurance retraite

Âge de la retraite

L’âge légal de départ à la retraite est de 62 ans pour les personnes nées après 1955.
Vous avez la possibilité de partir avant l’âge légal si vous êtes éligible à un dispositif de retraite anticipée (carrière longue, handicap, incapacité permanente, compte professionnel de prévention).

Assurance retraite

L’Assurance retraite gère la retraite du régime général de la Sécurité sociale : la retraite de base des salariés, travailleurs indépendants, contractuels de droit public et artistes-auteurs.
Elle est constituée d’une caisse nationale (Cnav) et d’un réseau d’organismes (Carsat, CGSS, CSS).

Cumul emploi/retraite

Le cumul d’une retraite avec le revenu d’une activité professionnelle est possible pour les retraités du régime général. Selon votre situation, le cumul de votre revenu d’activité et du montant de votre retraite est intégral ou plafonné.

Date de départ

Le point de départ de votre retraite est fixé au plus tôt au premier jour du mois qui suit la date de réception de votre demande. Il est toujours le 1er d’un mois. Par exemple, si nous recevons votre demande le 15 janvier, le point de départ de votre retraite doit être au plus tôt le 1er février. Si vous souhaitez que vos revenus de l’année soient pris en compte dans le calcul de votre retraite, il peut être intéressant de décaler votre départ au 1er janvier de l’année suivante.

Décote

Si vous ne remplissez pas les conditions pour obtenir le taux maximum, votre retraite est calculée avec un taux réduit. Votre retraite subit alors une « décote ».
Le pourcentage de réduction dépend de votre âge et de votre durée d’assurance à la date de départ à la retraite que vous choisissez..

Demande de retraite

La demande de retraite est la démarche indispensable à entreprendre pour assurer son passage à la retraite. Elle doit être effectuée 6 mois avant la date de départ en retraite choisie et peut-être faite en ligne, dans votre espace personnel sur www.lassuranceretraite.fr.
Avec la demande de retraite en ligne, vous n’avez qu’une seule demande à effectuer pour toutes vos retraites.

Départ anticipé / retraite anticipée

Certaines situations permettent de bénéficier d’un départ anticipé, c’est-à-dire de partir à la retraite avant 62 ans, sous conditions.

Droits à la retraite

Vos droits sont exprimés en trimestres (régime de base) et en points (régimes complémentaires).

Espace personnel

Votre espace personnel est un espace pratique et sécurisé, accessible tout au long de votre carrière. Il vous permet d’accéder à de nombreux services en ligne pour préparer et gérer votre retraite.
Pour créer votre espace personnel, munissez-vous de votre numéro de sécurité sociale (uniquement les 13 premiers chiffres) et d’une adresse e-mail valide.

Estimation indicative globale

Une EIG vous est adressée automatiquement à 55 ans, puis tous les 5 ans jusqu’à votre départ à la retraite. Elle vous est adressée par l’un des organismes dont vous relevez ou avez relevé en dernier lieu.
L’EIG comporte les mêmes éléments que le RIS (droits acquis dans tous vos régimes de retraite obligatoires de base et complémentaires), auxquels s’ajoute une estimation du montant de votre retraite des régimes de base et complémentaire(s).
Cette estimation repose sur des paramètres susceptibles d’évoluer. Les montants qui y figurent n’ont donc pas valeur d’engagement contractuel de la part du ou des organismes concernés.

Fin de carrière

Après avoir fait le point sur votre âge de départ et le montant de votre future retraite, vous pouvez envisager plus sereinement vos dernières années de vie professionnelle. Vous avez la possibilité de demander votre retraite, de continuer à travailler ou encore d’aménager vos dernières années.
Il existe différents dispositifs pour préparer la transition entre vie professionnelle et retraite.
En savoir [+] 

Justificatifs

Bulletins de paie, contrats de travail, allocations chômage, indemnités maladie… : il est important de conserver tous vos justificatifs, et ce dès le début de votre carrière. Cela vous permettra de vérifier votre relevé de carrière, et éventuellement de régulariser votre situation.

Montant de la retraite

Le montant de votre retraite dépend essentiellement de vos revenus d’activité, de votre durée d’activité et de votre âge de départ.
A partir de 55 ans, vous pouvez consulter votre estimation indicative globale (EIG) en vous connectant à votre espace personnel. Elle comporte le montant estimatif de votre retraite, calculé à différents âges de départ. Vous recevez également, tous les 5 ans, ce document à votre domicile. 
A partir de 55 ans, vous pouvez obtenir une estimation du montant de votre future retraite de base, grâce au service Estimer le montant de ma retraite tous régimes confondus dans votre espace personnel.
Avant 45 ans, vous pouvez Simuler le montant de votre retraite avec M@rel

Notification de retraite

Une fois votre dossier traité, vous recevrez votre notification de retraite.
Ce document, adressé par courrier, vous informe du montant de votre retraite, de son point de départ et des éléments retenus pour son calcul.

Premier versement

Votre premier versement intervient à partir du 9 du mois suivant votre départ (hors Alsace-Moselle).
En savoir [+]

Prolongation de l’activité

Reculer votre départ à la retraite peut vous permettre d’augmenter le montant de votre future retraite. En effet, si vous travaillez après 62 ans et après avoir totalisé le nombre de trimestres nécessaire pour obtenir le taux maximum, vous pouvez bénéficier d’une majoration de votre retraite : la « surcote ».

Rachat de trimestres

Vous souhaitez améliorer le montant de votre retraite ou compléter votre nombre de trimestres ? Avant 67 ans et l’obtention de vos retraites, vous pouvez racheter jusqu’à 12 trimestres pour vos années d’études supérieures ou vos années incomplètes.
Un service en ligne vous permet de connaître le coût de ce rachat en fonction de votre profil et de la période concernée, rendez-vous dans votre espace personnel.

Régimes de retraites

Le système de retraite français se caractérise par une grande variété de régimes. Il existe des régimes de retraite différents pour les salariés du secteur privé, les salariés du secteur public, les fonctionnaires et les agriculteurs. L’Assurance retraite gère le « régime général », c’est-à-dire le régime des salariés du secteur privé et des travailleurs indépendants.
La retraite est composée de la retraite de base et la retraite complémentaire. Le régime général est géré selon le principe de répartition.

Relevé de carrière

L’Assurance retraite met à votre disposition votre relevé de carrière, qui récapitule votre carrière et les droits que vous avez acquis en tant que salarié, travailleur indépendant, contractuel de droit public ou artiste-auteur. Il vous permet de vérifier que l’ensemble de votre carrière professionnelle a bien été pris en compte.

Relevé de situation individuelle ou relevé de carrière tous régimes

Le RIS est un relevé de carrière interrégimes. Il reprend les droits que vous avez acquis dans tous vos régimes de retraite obligatoires de base et complémentaires.
Ce relevé vous est envoyé à domicile ou par mail tous les 5 ans, dès vos 35 ans. Vous n’avez aucune démarche à faire. Il vous est adressé par l’un des organismes dont vous relevez ou avez relevé en dernier lieu.
Vous pouvez également le consulter en ligne à tout moment, quel que soit votre âge sur www.lassuranceretraite.fr.

Retraites de base et complémentaires

Les régimes de retraite de base et sont obligatoires. Ces régimes fonctionnent par répartition, c’est-à-dire que les retraites versées sont financées par les cotisations des actifs.
Vous cotisez sur vos revenus simultanément auprès d’un régime de base et d’un régime complémentaire. Vos cotisations sont reversées à des caisses de retraite, qui varient en fonction de votre statut.
Le régime de base obligatoire est aussi plus communément appelé la retraite de base.
Les cotisations pour la retraite de base sont gérées l’Assurance retraite et sont comptabilisées sous forme de trimestres.
Le régime complémentaire obligatoire est aussi plus communément appelé la retraite complémentaire obligatoire. Elle est dite complémentaire car elle vient s’ajouter en complément de la retraite de base.
Elle est calculée de façon très différente de celui employé pour la retraite de base : elle utilise un système de points.

Services en ligne

L’Assurance retraite met à votre disposition des services en ligne pour préparer et gérer votre retraite :
  • consulter et régulariser votre relevé de carrière récapitulant vos droits déjà acquis ;
  • obtenir votre âge de départ ;
  • obtenir une estimation du montant de votre retraite ;
  • consulter les questions les plus fréquentes et poser vos questions en ligne ;
  • échanger par e-mail avec un conseiller.
Pour en bénéficier, il suffit de créer votre espace personnel sur www.lassuranceretraite.fr. C’est simple, pratique et sécurisé !

Surcote

La surcote est une majoration destinée à augmenter le montant de votre retraite. Pour en bénéficier, vous devez continuer de travailler après 62 ans et au-delà du nombre de trimestres nécessaires pour obtenir une retraite au taux maximum.
Chaque trimestre civil complet cotisé au-delà de 62 ans et du nombre de trimestres nécessaire pour obtenir une retraite au taux maximum augmente le montant de votre retraite de base.
Par ailleurs, tant que vous continuez de travailler, vous continuez d’acquérir des points pour votre retraite complémentaire.

Taux maximum

Votre retraite est calculée au taux maximum de 50 % si vous avez atteint 62 ans et si vous réunissez le nombre de trimestres nécessaires. Si le nombre de vos trimestres est insuffisant lorsque vous atteignez 62 ans, vous pouvez choisir de continuer à travailler jusqu’à en cumuler assez. Un autre moyen d’obtenir le taux maximum consiste à retarder votre départ en retraite jusqu’à l’âge du taux maximum automatique. Vous pouvez également obtenir la retraite au taux maximum :
  • entre 62 ans à la retraite et l’âge du taux maximum automatique si vous êtes reconnu inapte au travail ou handicapé et atteint d’un taux d’incapacité permanente au moins égal à 50 % ;
  • avant 62 ans si vous avez droit à une retraite anticipée ;
  • à partir de 60 ans si vous avez le droit à la retraite pour pénibilité.

Trimestres

Pour obtenir une retraite entière, vous devez justifier d’une durée d’assurance comprise entre 150 et 172 trimestres, selon votre année de naissance.
Les périodes ci-dessous vous permettent de valider des trimestres :

  • vos périodes d’activité salariée, salariée agricole, artisanale, commerciale ;
  • les périodes assimilées à des périodes d’assurance (maladie, maternité, etc.) ;
  • les périodes validées par présomption ;
  • les périodes rachetées pour le taux et la durée d’assurance.

Certaines périodes d’interruption involontaire de travail, durant lesquelles vous n’avez pas cotisé, peuvent être assimilées à des périodes d’assurance. Il s’agit principalement d’interruptions involontaires de travail pour maladie, maternité, invalidité, accident du travail, chômage, service national. Ces trimestres sont pris en compte dans le calcul de votre retraite (durée d’assurance et taux). Mais contrairement à des trimestres cotisés, ils ne sont pas pris en compte pour le droit à certains dispositifs de retraite.
En savoir [+]

Agirc-Arrco

AGFF - Association pour la gestion du fonds de financement de l’Agirc et de l’Arrco

Dispositif de financement mis en place en 2001 et en vigueur jusqu’au 31 décembre 2018, destiné à compenser le décalage entre l’âge de la retraite à taux plein dans le régime de base (62 ans) et cet âge dans les régimes complémentaires Agirc et Arrco (65, 66 ou 67 ans en fonction de l’année de naissance). Jusqu’au 31 décembre 2018, les cotisations AGFF ont permis de prendre en charge le surcoût que représentaient pour les régimes Agirc et Arrco les départs en retraite avant 65/67 ans. Au 1er janvier 2019, lors de la mise en place du régime unique Agirc-Arrco, les cotisations AGFF et GMP* ont été supprimées et remplacées par la CEG* (contribution d’équilibre général). Source : Agirc-Arrco

AGIRC-ARRCO

Depuis le 1er janvier 2019, régime unique de retraite complémentaire des salariés du secteur privé, issu de la fusion des anciens régimes Agirc et Arrco. La fusion de l’Agirc et de l’Arrco, décidée le 30 octobre 2015 par les partenaires sociaux gestionnaires des régimes et instituée par l’accord du 17 novembre 2017, est l’aboutissement d’un processus de 50 années de rapprochements et de convergences entre les deux régimes. Le régime unifié reprend l’ensemble des droits et des obligations des régimes antérieurs. Il simplifie la retraite complémentaire pour les retraités, les salariés et les entreprises en instaurant un seul paiement pour les nouveaux retraités, un seul compte de points et une liquidation unique pour les actifs, une seule adhésion et un compte de cotisations unique pour les entreprises.

AGIRC - Association générale des institutions de retraite des cadres

Régime de retraite des cadres du secteur privé de l’industrie, du commerce et de l’agriculture, créé par les organisations d’employeurs et les organisations syndicales de cadres par la Convention nationale collective du 14 mars 1947. Gérée paritairement par les partenaires sociaux, l’Agirc avait pour missions d’informer, de coordonner et de contrôler les institutions de retraite complémentaire Agirc, de centraliser les résultats statistiques et financiers et de réaliser des prévisions. Elle fixait également des objectifs de gestion et de service aux institutions. Au 1er janvier 2019, l’Agirc a fusionné avec l’Arrco en un seul régime de retraite complémentaire : le régime Agirc-Arrco.

ARRCO - Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés

Régime de retraite complémentaire de l’ensemble des salariés du secteur  privé de l’industrie, du commerce, des services et de l’agriculture, créé par les organisations d’employeurs et les organisations syndicales par l’accord national  interprofessionnel du 8 décembre 1961. Gérée paritairement par les partenaires sociaux, l’Arrco avait pour missions d’informer, de coordonner et de contrôler les institutions de retraite complémentaire Arrco, de centraliser les résultats statistiques et financiers et de réaliser des prévisions. Elle fixait également des objectifs de gestion et de service aux institutions.
Au 1er janvier 2019, l’Arrco a fusionné avec l’Agirc en un seul régime de retraite complémentaire : le régime Agirc-Arrco.

Caisse de retraite ou Institution de retraite complémentaire (IRC)

La fédération Agirc-Arrco pilote et coordonne l’activité des 12 caisses de retraite complémentaire Agirc-Arrco et des centres d’accueil et d’information Agirc-Arrco (Cicas). Les caisses Agirc-Arrco perçoivent les cotisations versées par les employeurs et les salariés. Elles calculent les points retraite et versent les pensions. Les caisses de retraites gèrent la retraite complémentaire au quotidien.

Caractéristiques de la retraite Agirc-Arrco

• de gérer les retraites complémentaires des salariés du privé de l’industrie, du commerce, des services et de l’agriculture ;
• d’être complémentaire au régime de base ;
• l’affiliation est obligatoire pour tous les salariés ;
• d’être une retraite par répartition : les cotisations qui sont versées par les actifs et les employeurs servent à payer directement les pensions de nos aînés (retraités) pour instaurer un principe de solidarité entre les générations et les différents secteurs d’activités ;
• d’être par points :
– les cotisations versées par les entreprises et les salariés sont transformées en points retraite qui sont conservés tout le long de la carrière du salarié ;
– le montant de la retraite Agirc-Arrco est en fonction de la valeur du point en vigueur et de l’âge de la retraite.
d’être solidaire, car elle permet aux personnes qui ont rencontré des incidents de la vie (maladie, chômage) d’acquérir des points pour leur retraite.

Centre de prévention Bien Vieillir Agirc-Arrco

Association loi de 1901, gérée par une caisse de retraite complémentaire. Au nombre de 17 en France métropolitaine en septembre 2019, les Centres de prévention Bien Vieillir Agirc-Arrco accueillent les ressortissants actifs et retraités des régimes Agirc et Arrco de 50 ans et plus et leur conjoint et leur proposent de réaliser un bilan de prévention personnalisé. Ce bilan comporte un bilan médical avec un médecin gériatre (examen clinique, point sur les traitements suivis, état des vaccinations, analyse des facteurs de risque et de l’hygiène de vie), un bilan social (habitudes de vie, intégration sociale, environnement) et un bilan psychologique avec un psychologue. Les Centres de prévention proposent également des ateliers sur la mémoire, le sommeil, l’équilibre, la nutrition, et des activités pour le mieux-être : gymnastique douce, Yoga, …
www.centredeprevention.com

Cicas

Centre d’information retraite Agirc-Arrco répartis dans toute la France.
Service commun aux institutions de retraite complémentaire Agirc-Arrco. On compte en France métropolitaine 100 Cicas (un par département et cinq à Paris) et un réseau de plus de 400 points d’accueil qui assurent une relation de proximité avec les salariés. Les Cicas aident les futurs retraités Agirc-Arrco et Ircantec à constituer leur dossier de retraite et répondent, en tout point du territoire (Outre-mer aussi) au besoin d’information des salariés.

Conservation des points

Les points retraite sont cumulés et conservés tout le long de la carrière de l’actif sur un compte ouvert au moment de la première affiliation à une caisse de retraite. Les points sont comptabilisés via le versement de cotisations de retraite obligatoires.
Il est possible de consulter son relevé de points sur son compte sur le site internet de la caisse concernée ou sur le site Agirc-Arrco. C’est le nombre total des points acquis qui déterminera le montant annuel de votre future retraite complémentaire.

CRCAS Agirc-Arrco - Comité régional de coordination de l’action sociale Agirc et Arrco

Structures mises en place en 2008 par les institutions de retraite complémentaire Agirc-Arrco pour associer leurs compétences et leurs moyens en régions, et mettre en œuvre des actions communes en faveur des personnes âgées. Les CRCAS interviennent dans les domaines de la prévention et de l’aide aux aidants. Ils travaillent en collaboration avec la Cnav, la MSA ou d’autres structures, et s’appuient sur le Centre de prévention Agirc-Arrco du secteur. Chaque Comité régional est piloté par un groupe de protection sociale, alternativement pour une période triennale. Depuis 2016, les CRCAS représentent l’Agirc-Arrco au sein des conférences des financeurs instituées par la loi du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement.
www.agircarrco-actionsociale.fr

EIR - Entretien information retraite

Dispositif d’information des actifs sur la retraite, prévu par la loi du 9 novembre 2010. Cet entretien, réalisé en toute fin de carrière,  permet de faire le point sur :
– les droits à retraite qu’il a acquis dans les différents régimes de retraite auprès desquels il a cotisé ;
– les perspectives d’évolution de ces droits, compte tenu de ses choix et des aléas de carrières éventuels (maternité, maladie, périodes de chômage, temps partiel…) ;
– les dispositifs qui lui permettent d’améliorer le montant de sa retraite : cumul emploi retraite, surcote, rachat de trimestres, etc.

Fédération Agirc-Arrco

La retraite complémentaire des salariés du secteur privé est mise en œuvre par la fédération Agirc-Arrco. Elle fédère les caisses de retraite du régime complémentaire.

Groupes de protection sociale (GPS)

Les caisses de retraite complémentaire Agirc-Arrco sont membres de groupes de protection sociale (GPS). Défini par l’Accord national interprofessionnel du 8 juillet 2009 sur la gouvernance des groupes de protection sociale, le groupe de protection sociale est un ensemble structuré de personnes morales créé, piloté et contrôlé par les partenaires sociaux. Les GPS mettent en œuvre la retraite complémentaire Arrco et Agirc à travers les institutions de retraite complémentaire : affiliation et adhésion des entreprises et des particuliers, recouvrement des cotisations, paiement des retraites complémentaires, information aux salariés sur leurs droits futurs. Les GPS proposent également, aux entreprises dans le cadre de contrats collectifs et aux particuliers dans le cadre de contrats individuels, des offres de prévoyance, de santé et d’épargne. Les GPS rassemblent des institutions de retraite complémentaire, une ou plusieurs institutions de prévoyance, des mutuelles, voire des sociétés d’assurance ou de gestion d’épargne salariale. On compte au 1er janvier 2020 les groupes de protection sociale suivant : AG2R La Mondiale, APICIL, BTPR, CRC, CGRR, IRCEM Emplois de la Famille, KLESIA, Malakoff Humanis, et l’Alliance professionnelle retraite Agirc-Arrco qui regroupe les activités retraite des groupes Agrica, Audiens, B2V, IRP Auto, Lourmel, PRO BTP.

M@rel - Ma retraite en ligne

M@rel a été conçu pour permettre aux assurés de simuler leur âge de départ à la retraite au taux maximum et le montant de leurs retraites à cette date en fonction de différentes hypothèses d’évolution de carrière.
www.marel.fr

Point retraite

Dans le régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco, les cotisations versées par les assurés sont transformées en point de retraite. Les salariés du secteur privé, agriculture, commerce, industrie et services cotisent à l’Agirc-Arrco.

Comment fonctionnent ces points au calcul de la retraite ?
Pour le calcul de la retraite, ce nombre de points permet d’obtenir le montant annuel de la retraite en multipliant le nombre de points acquis par la valeur du point en vigueur au moment de la liquidation de la retraite.

Les cotisations qui sont donc versées par l’employeur donnent droit à des points retraite :

  • Le nombre de points = [Assiette de cotisation] × [Taux d’acquisition des points/Prix d’un point]. Le taux d’acquisition des points servant de calcul des points n’est pas le même que le taux de cotisation.
  • Taux de cotisation = [Taux d’acquisition d’un point] × [Taux d’appel].

RAP - Relevé actualisé de points

Récapitulatif des points de retraite complémentaire acquis tout au long de la carrière auprès de l’institution Agirc-Arrco. Il permet de vérifier que toutes les périodes d’activité et assimilées (maternité, maladie, chômage) ont été prises en compte et que les points de retraite correspondants sont comptabilisés. Le RAP est accessible en ligne sur le site Internet des institutions de retraite complémentaire et sur www. agirc-arrco.fr.

Régimes complémentaires Agirc-Arrco : principes de base

Les régimes complémentaires de retraite ont été créés dès 1947 afin de compléter les retraites versées par le régime général (Assurance retraite). Comme pour les régimes de base, l’affiliation et le versement de cotisations sont obligatoires depuis 1972, les complémentaires constituant le 2e pilier de la retraite obligatoire.

RIS - Relevé individuel de situation

Document normalisé qui récapitule, année par année, les droits à retraite acquis par un salarié auprès des régimes de base et des régimes complémentaires auxquels il a cotisé, depuis le premier jour de sa carrière professionnelle jusqu’au 31 décembre de l’année précédente. Selon les régimes, ces droits sont exprimés en trimestres ou en points. Le RIS est envoyé par courrier ou par mail à tous les assurés l’année de leurs 35 ans, puis tous les 5 ans jusqu’à l’âge de 55 ans à partir duquel une estimation indicative globale (EIG) leur est adressée. Il peut aussi être transmis sur demande.

Smart’Retraite

C’est un taux qui est supérieur au taux contractuel des cotisations (taux d’acquisition des points). Cette différence ne crée pas de droits, mais elle a pour vocation de maintenir l’équilibre financier du régime de retraite Agirc-Arrco. Depuis le 1er janvier 2019, le taux d’appel est égal à 127 %.

Taux d’appel

Application mobile développée par l’Agirc-Arrco. L’application a été conçue pour faciliter la consultation des informations et des services retraite, que l’on soit actif, futur retraité ou retraité.
Objectif : aider les salariés et retraités du privé à mieux comprendre, prévoir et vivre leur retraite via une approche originale, ludique et interactive.
Smart’ Retraite est téléchargeable gratuitement sur Smartphone sur Apple Store (iOS) ou Google Play Store (Android)Valeur de service du point
Paramètre du régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco. La valeur de service du point est fixée par les partenaires sociaux et exprimée en euros. Conformément aux dispositions de l’accord du 30 octobre 2015, la valeur de service du point Agirc-Arrco prend effet au 1er novembre de chaque année. Multipliée par le nombre de points accumulés jusqu’à la date de la retraite, la valeur de service du point permet de calculer le montant de la retraite brute. Source : Agirc-Arrco